Test Terrain du Samyang 14 mm F/2.8 sur Pentax K-7Samyang 14 mm F/2.8 Review on Pentax K-7

Bonjour à toutes et tous pour un nouveau test terrain.

Cette fois ci, nous allons essayer le nouvel objectif du constructeur Samyang, le 14mm f2.8 IF ED MC Aspherical.

Specifications Techniques :

Focale (mm) :  14mm [équiv. 21.5mm si utilisé sur Pentax - Coeff 1.54]
Lentilles/groupes :  12 groupes / 14 éléments
Nombre de lamelles : 6
Ouverture maximale/Minimale :  f/2.8 – f/22
Angle de vue : 114°
Distance de mise au point minimum :  28cm

Mise au point : Manuelle

Construction:

Pare-soleil : intégré
Ensemble des éléments : Métal & Plastic

Taille & poids:

Diamètre de filtre :  Impossible de visser un filtre à cause du pare-soleil fixe
Diamètre (mm) et longueur (mm) : 93,6 à 101,4 mm selon la monture x 87 mm
Poids :   NC

L’objectif est toujours bien construit, comme ses frères, le 8mm Fish-Eye et le 85mm F/1.4.

Le poids de celui-ci inspire qualité et solidité. Pour cette gamme de prix, c’est du tout bon.

Première sortie avec le Samyang 14mm:

Réveil très matinal pour ce samedi matin, direction les iles de Paris pour profiter du levé de soleil sur l’arrière de Notre Dame.

Ici, l’utilisation de ce nouveau 14mm est simple et on cherche à faire une pose longue, donc je règle le tout sur f/22 (20s de pose) et bague de map à l’infini.

(oui je suis pas un pro de l’hyperfocale, je ne constate pas de plus a s’y régler!)

Pour cette série, j’utilise un trépied standard, ainsi que le petit Gorillapod GP3 avec sa rotule, comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous:

Résultat de la prise de vue sans retouche, brut capteur :

Pentax K7, Samyang 14mm, F/22, 20s, Iso 100

Ici, la même photo avec un résultat finalisé après un peu de travail sous lightroom :

Pentax K7, Samyang 14mm, F/22, 20s, Iso 100

Prise de vue identique, mais avec le Samyang 8mm pour voir la différence de couverture:

Pentax K7, Samyang 8mm, F/13, 2s, Iso 100

Afin de finir sur cette superbe vue matinale depuis les quais de seine, je me suis essayé à mon premier panomarique.

La photo est réalisée avec 5 prises de vues assemblées avec Photomerge de Photoshop. Cliquez sur la photo pour voir en grand :

Pentax K7, Samyang 14mm, F/13, 6s, Iso 100, 5 vues

Sur la prochaine prise de vue, j’ai voulu tester l’efficacité de l’objectif à F/2.8. J’étais relativement curieux de voir ce que l’on pouvait faire avec un UGA ouvrant à cette valeur.

Premier essai avec un anneau au bord de la seine. Premier constat, pas facile de régler la mise au point. J’ai du m’y prendre plusieurs fois pour obtenir un résultat acceptable.

On remarque que le piqué à f/2.8 au centre est bon et le bokeh assez doux et homogène:

Pentax K7, Samyang 14mm, F/2.8, 1/15s, Iso 200

Bon vraiment pas facile de faire la map correcte, surtout lié au manque de visibilité à travers le viseur… même si mon prisme et pas le plus lumineux du marché, je l’ai pourtant pas nettoyer au saindoux!

Aller, un dernier essai. On notera que cela permet tout de même de jouer en matière de composition et que cette possibilité peut être exploitée en faible lumière afin de ne pas poser de trépied; même si le résultat en terme de piqué s’en ressentira.

Pentax K7, Samyang 14mm, F/2.8, 1/50s, Iso 200

Dernier test pour faire un peu souffrir l’optique, une photo avec le soleil dans le cadre pour éprouver sa tolérance aux flares.

Ici l’optique ne fait pas de prouesse particulière, elle est dans des tolérances normales. Bon faut dire que là, j’y suis allé fort!

Pentax K7, Samyang 14mm, F/22, 1/13s, Iso 200

Côté colorimétrie et gestion des contraste, j’ai agréablement été surpris de ce Samyang 14mm. Je trouve les images bien équilibrées. Les ciels nuageux sont naturellement bien contrastés et bien bleus.

Je retrouve un peu le traitement/rendu obtenu avec le Sigma 10-20, comme-ci un lègé traitement polarisant était appliqué à l’objectif.

Ici sur un ciel bleu:

Pentax K7, Samyang 14mm, F/8, 1/160s, Iso 200

Là sur un ciel nuageux:

Pentax K7, Samyang 14mm, F/8, 1/640s, Iso 200

Pentax K7, Samyang 14mm, F/8, 1/400s, Iso 200

On note une distorsion importante de l’objectif, mais qui reste dans une norme acceptable pour un UGA Amateur.

Un passage en noir et blanc pour le fun :

Pentax K7, Samyang 14mm, F/9, 1/400s, Iso 200

Conclusion:

Je dois dire que je me suis bien amusé avec ce nouvel objectif Samyang. Encore une fois, la qualité de fabrication, les résultats optiques, et le ‘prix’ sont super compétitif.

Bien sur, c’est du tout manuel, l’optique n’est pas aussi performante qu’un Pentax Limited, Nikon, Canon, mais on parle d’objectifs à deux, trois ou quatre fois le prix de ce Samyang.

Les plus :

- Bonne construction

- Rendu d’images contrastées et piqué bon à F/8

- Prix attractif

- Gestion des ouvertures via molette sur les pentax (position A)

Les moins :

- Pas possible de fixer/visser des filtres

- Bouchon encombrant (grande poche)

- Tout manuel

- Réglages exif impossible à 14mm sur le K-7

- MAP difficile à F/2.8 (entrainement obligatoire)

Je suis personnellement équipé d’un Sigma 10-20mm F/4-5.6 EX DC. La qualité image est sensiblement identique, mais j’y perds les automatismes AF et surtout la possibilité de mettre des filtres.

Sur des UGA, les filtres polarisants, ND, gradués apportent énormément et c’est dommage de devoir s’en passer. Certains diront qu’avec un bon Lightroom ou Photoshop ont peu faire pas mal de choses, malheureusement pour les effets ND ou polarisants, c’est loin de valoir la présence d’un vrai filtre dédié.

Merci de votre lecture, Bonne vacances à tout le monde, et rendez-vous à la rentré pour un test terrain du Tamron 70-200 F/2.8, toujours sur Pentax.

Un grand merci à l’équipe de Geek-Trend.com pour leur confiance.

Photos et article de Stephane Pironon.

Vous pouvez trouver plus de photos faites avec le Samyang 14mm sur mon Flickr;

(recherche par mot clé, Samyang 14mm ou dans son set dédié)

Samyang 14mm f2.8Samyang 14mm f2.8

Bonjour à tous et bienvenue chez Geek-Trend,

Aujourd’hui je vais vous parler d’un objectif sorti il y a quelques mois et attendu depuis longtemps par les photographes amateurs: Samyang 14mm f2.8.

On est déjà tout de suite surpris lorsque l’on a l’objectif en main par sa finition et son poids.
On a là un objectif tout métal, bien construit, avec un joli liseret doré qui ferait presque illusion sur sa provenance; Le pare soleil est intégré et enrobe une superbe lentille asphérique.
L’ouverture et la fermeture du diaphragme se font par une bague manuelle, à l’ancienne de f2,8 à f22
La bague de mise au point quant à elle coulisse bien.

Donc la particularité de cet objectif est d’être tout manuel. Sur les boitiers avec la mesure automatique de lumière on peut l’utiliser en mode priorité ouverture sinon il faut y aller à taton en manuel; Par ailleurs sur un APS-C de type D90 la longueur de focal est équivalent à un 21mm mais, et c’est en vérité tout l’intérêt de cet objectif, il est utilisable sur un plein format.

En ce qui concerne la qualité d’image… J’ai lu des choses hallucinantes sur certains forums où des participants ( qui ne l’avaient pas essayé bien sur ) passaient leur temps sur des pages et des pages à scruter des mires et parler de pouvoir de séparation, se plaignaient de son manque de piqué, de la distorsion etc… et écrivaient en conclusion que le canon 14 f2.8 était …mieux. … Oui c’est vrai, sauf que l’un coûte 2000 euros et l’autre est prêt de 10 fois moins cher…

Donc effectivement cet objectif n’est pas excellent, mais comme disent les anglais, il fait le job et pour le prix, on s’en contente. La distorsion est effectivement élevée, les aberrations chromatiques trop visibles à pleine ouverture et le traitement des lentilles n’est pas suffisamment poussé pour résister au flares dès que la situation est délicate. Cependant, je dois dire que j’ai pris plaisir à jouer avec cet objectif dont d’ailleurs la mise au point manuelle n’est pas un soucis puisqu’on peut facilement shooter en hyper focale;

Pour conclure je dirais que si vous compter l’utiliser de façon ponctuelle sans tirer au delà du A4, il est d’un très bon rapport qualité prix.

Bonjour à tous et bienvenue chez Geek-Trend,

Aujourd’hui je vais vous parler d’un objectif sorti il y a quelques mois et attendu depuis longtemps par les photographes amateurs: Samyang 14mm f2.8.

On est déjà tout de suite surpris lorsque l’on a l’objectif en main par sa finition et son poids.

On a là un objectif tout métal, bien construit, avec un joli liseret doré qui ferait presque illusion sur sa provenance; Le pare soleil est intégré et enrobe une superbe lentille asphérique.

L’ouverture et la fermeture du diaphragme se font par une bague manuelle, à l’ancienne de f2,8 à f22

La bague de mise au point quant à elle coulisse bien.

Donc la particularité de cet objectif est d’être tout manuel. Sur les boitiers avec la mesure automatique de lumière on peut l’utiliser en mode priorité ouverture sinon il faut y aller à taton en manuel; Par ailleurs sur un APS-C de type D90 la longueur de focal est équivalent à un 21mm mais, et c’est en vérité tout l’intérêt de cet objectif, il est utilisable sur un plein format.

En ce qui concerne la qualité d’image… J’ai lu des choses hallucinantes sur certains forums où des participants ( qui ne l’avaient pas essayé bien sur ) passaient leur temps sur des pages et des pages à scruter des mires et parler de pouvoir de séparation, se plaignaient de son manque de piqué, de la distorsion etc… et écrivaient en conclusion que le canon 14 f2.8 était …mieux. … Oui c’est vrai, sauf que l’un coûte 2000 euros et l’autre est prêt de 10 fois moins cher…

Donc effectivement cet objectif n’est pas excellent, mais comme disent les anglais, il fait le job et pour le prix, on s’en contente. La distorsion est effectivement élevée, les aberrations chromatiques trop visibles à pleine ouverture et le traitement des lentilles n’est pas suffisamment poussé pour résister au flares dès que la situation est délicate. Cependant, je dois dire que j’ai pris plaisir à jouer avec cet objectif dont d’ailleurs la mise au point manuelle n’est pas un soucis puisqu’on peut facilement shooter en hyper focale;

Pour conclure je dirais que si vous compter l’utiliser de façon ponctuelle sans tirer au delà du A4, il est d’un trés bon rapport qualité prix.