Test du Sigma 50-150 F2.8 II APO EX DC

Une fois de plus geek trend me donne le privilège de tester un nouvel objectif de chez sigma, le 50-150. Un traitement spécial sur les lentilles permettant de limiter les aberrations chromatiques (APO), issu de la gamme pro de chez sigma (EX), dédié au capteur APS-C (DC), et la motorisation ultra sonique (HSM).

Mais entrant dans le vif du sujet, sigma comme à son habitude nous propose un produit d’une qualité de finition irréprochable, et comme toujours livré avec son étui et son pare soleil (ce qui est fort appréciable tout de même). Le poids est relativement correct, mais le vrai plaisir, est le déplacement interne des lentilles qui permet de ne pas avoir un allongement du tube lors de la mise au point. Et toujours la reprise en manuel du point de netteté avec l’autofocus toujours embrayé.

Model: Heloise Make Up Artist: Léa

La mise au point se fait à partir de 1 mètre (ça peut être gênant), l’ouverture constante de F2.8 vous sort de bien des situations, offrant une profondeur de champ tout a fait appréciable et un pique tout a fait correct. Soyons clairs, nous ne sommes pas sur un piqué d’un 70-300 F2.8L, mais le sigma devient bluffant a partir de f4.0 avec un piqué qui n’a rien à envié au canon, avec un encombrement réduit et surtout un prix inférieur.

Retouche: Christophe panepito

Il est certain que pour le photographe aux accents mode que je suis, le sigma ne s’impose pas de tout suite comme une évidence, plutôt axé sport et paysage, le sigma m’a tout de même bien surpris, car assez polyvalent en fin de compte, surtout en extérieur qui sera son terrain de prédilection, ou alors en intérieur mais alors avec pas mal de recul.

Model: Ju Lia

Model: Charlotte

Dès lors l’utilisation d’une telle focale semble évident, cet objectif est taillé pour l’extérieur. En offrant de surcroit une profondeur de champ tout à fait appréciable, les amateurs de photos animalières vont se régaler, et pour les amateurs de sports la motorisation ultrasonique les comblera. Une remarque toutefois, sur la mise au point, a pleine ouverture elle peut se révéler exigeante, il vous appartiendra alors de bien régler votre couple vitesse, focale pour éviter tout éventuel flou de bougé, mais aussi en restant vigilant sur votre zone de mise au point, le flou de profondeur de champ intervenant assez rapidement, cela vous évitera des déconvenues une fois devant votre écran à la maison, vous voila prévenus.

Model: Ju Lia

Ma conclusion, est que là encore sigma nous propose une optique de grande qualité, plaisante à utiliser, d’une facture quasi irréprochable. Il vous faudra alors étudier avec soin vos besoin, afin de choisir ou non cette optique, pour moi, photographe de mode convaincu, cette optique s’est révélée parfait pour l’extérieur mais un peu trop contraignante en intérieur.

Crédits:

Photographe: Steven Frébourg www.steven-frebourg.fr

Retoucheur: Christophe panepito www.immagina.fr

Model: Heloise Thonat www.heloise.book.fr

Ju Lia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour commenter Cliquer sur le fruit correspondant Pineapple...