Test Terrain du Pentax FA 31mm Limited F/1.8Test Terrain du Pentax FA 31mm Limited F/1.8


Article rédigé par Stephane Pironon aka Mtt92, le 2 juin 2010

Avant de commencer, merci Geek-Trend de m’avoir donné la possibilité de tester un des plus beaux objectifs que Pentax ait construit lors de ces dernières années, à savoir le Pentax FA 31mm Limited F/1.8.

Specifications Techniques :

Optique:

Focale (mm) :  31mm [équiv. 48mm si utilisé sur Pentax - Coeff 1.54]
Lentilles/groupes :  7 groupes / 9 éléments
Nombre de lamelles : 9
Ouverture maximale/Minimale :  f/1.8 – f/22
Grandissement maximum :  0.16x
Distance de mise au point minimum :  0.3m (max magnification ratio 1:6.25)

Construction:

Pare-soleil : intégré
Ensemble des éléments : Métal

Taille & poids:

Diamètre de filtre :  58mm
Diamètre (mm) et longueur (mm) :  65×68,5mm
Poids :   345g

Cet objectif issue de la série des Pentax Limited est d’une construction irréprochable. Allez on déballe la bête…. whaou, la classe, Étui en cuir souple, objectif tout acier, même le bouchon avec un revêtement intérieur peau de pèche!

Au premier touché, on a l’impression d’avoir un bijou :o ) et pour un 31mm, il pèse, signe de qualité!

Je possède également le FA35mm F/2.0, un objectif très proche du FA31 sur le papier et que j’apprécie particulièrement pour ses qualités d’ouverture et de compacité. Bref, jusqu’à aujourd’hui, c’était mon objectif monté par défaut sur mon K7 lors de balades ou sorties limitées en chargement.

Bon allez, voyons ce que cela donne. J’ai lu tant de bons commentaires sur cet objectif…

  • Photos de jour

Je profite d’une matinée ensoleillé pour aller faire des tests en extérieur, dans la verdure de l’observatoire de Meudon.

On se rend vite compte que dès f/1.8, le piqué au centre est déjà très bon. A F/2.8, c’est très bon partout. Ce que j’apprécie particulièrement c’est l’harmonie et la douceur du bokeh. Les photos sont naturellement contrastées, bien plus qu’avec le FA35

Pentax K-7, F/2.8, 1/500s, Iso200

Pentax K-7, F/4, 1/200s, Iso200

Deuxième point qui me surprend, c’est la facilité de travailler avec un 31mm (eq 48mm). Je trouve que le cadrage est plus simple qu’avec le FA35 (eq 54mm). On y rentre plus d’éléments ou au contraire on laisse plus d’espace afin d’isoler son sujet.

On peut tout faire, portrait large, scène de rue, photo de nuit, objets, fleurs, etc…

Pentax K-7, F/1.8, 1/4000s, Iso200

Troisième point, afin de réaliser des compos sympas, je me suis convertis à faire la mise au point manuelle, car grâce à la qualité de fabrication de cet objectif, c’est du bonheur. La bague est super souple et précise.

Et à F/1.8 ou F/2.2, pour obtenir le meilleur piqué sur son point fort, la méthode manuelle est la meilleure solution. Sinon, avec un choix AF, faire la map puis décentrer, forcement on perd un peu de piqué.

Pentax K-7, F/2.8, 1/8000s, Iso200

Pentax K-7, FA31, f/4, 1/2000s, iso200

En mode AF, sur le K-7, c’est objectif est très réactif et plutôt silencieux comparé au FA35.

  • Photo de nuit : J’aime beaucoup la photo de nuit, que cela soit avec des poses longues ou bien de l’instantané. Les lumières de la ville sont toujours surprenantes à capter.

Sur de l’instantané en éclairage urbain, l’ouverture à f/1.8 permet de déclencher à des vitesses encore acceptables sans trop monter en ISO. Le rendu est très bon en colorimétrie et détails/piqué.

Pentax K-7, FA31, f/1.8, 1/25s, iso1000

En pose longue, la qualité optique joue un rôle majeure. J’ai rarement obtenu des images aussi piquées qu’avec le FA31.

Voici un exemple avec le London Bridge. Cette photo a été faite avec un trepied GorillaPod GP3 + Rotule Joby, solution super light que je conseille quand vous devez voyager léger, mais sans abandonner la possibilité des poses longues :o

Pentax K-7, FA31, f/11, 6s, iso200

Une pose longue du London Eye faite en quatrième vitesse et en oubliant de bien régler mes settings ISO dans la précipitation! J’ai eu le temps de ne faire que un essai!

Pentax K-7, FA31, f/11, 10s, iso1000

  • Les moins :

Vous l’avez compris, cet objectif est un bijou. Mais il a tout de même quelques défauts.

- Le premier étant son prix, qui depuis deux ans a tendance à s’envoler!! Faute aux cours monétaires, au réajustement des tarifs Pentax, et à l’exceptionalité/exclusivité de cet objectif.

- Le deuxième, même si l’optique est de superbe qualité, à grande ouverture, il est tout de même pas mal sujet à la présence d’aberration chromatique (franges bleutées). Cela ne m’a pas encore vraiment géné, mais sur des tirages grands formats, cela peut nuire à la qualité. Mais bon, un bon DXO ou LR3.0 nous corrige cela sans problème.

Ici on voit les aberrations mais cela ne gène pas trop à la composition dans des tons bleutés

Pentax K-7, FA31, f/2, 1/200s, iso200

- Le dernier moins, c’est un détail, mais le bouchon, tout en métal est fragile. Le faire tomber, c’est l’assurance d’avoir des petits accrocs brillant dans le métal!! Bref, sur le plastic au moins, cela ne se voir pas mais ce n »est pas la même classe.

Les plus :

- Une qualité de fabrication au top

- Une qualité optique presque irréprochable permettant des bokeh de folie et un piqué extraordinaire à partir de f:2.8

- Une focale passe-partout; on peut presque tout faire avec un 50mm dise les pros… et bien sur APS-C, c’est avec un 31mm :o

Des fois, on oublie de reseter  les réglages d’une photo précédente. On se retrouve en mode B (pose longue) à faire une photo normalement prise à 1/30s. Là du coup le temps de m’en rendre compte, bah çà fait du 0.8s… mais le rendu reste surprenant!

Cette photo, pour moi, participe au côté ‘magique’ de cet objectif, ou même des loupés ne sont pas complétement des loupés.

Pentax K-7, FA31, f/8, 0.8s, iso800

  • Conclusion :

Bref, vous l’aurez compris, je recommande chaudement cette optique à tous les passionnés Pentax. Elle coûte cher, mais fait très vite oublier son prix!

Comparez à des optiques peut être encore de meilleures qualités comme les Zeiss/Voigtlaender, ici, on a un auto focus en plus. C’est un choix.

Me reste plus qu’à savoir si je conserve ou pas mon FA35… je pense qu’il va se sentir bien inutile ces prochains mois car, c’est sur, le FA31 est désormais collé sur le K-7!

Stephane Pironon


Test Terrain du Pentax FA 31mm Limited F/1.8 (version française)
Article rédigé par Stephane Pironon aka Mtt92, le 2 juin 2010

Avant de commencer, merci Geek-Trend de m’avoir donné la possibilité de tester un des plus beaux objectifs que Pentax est construit lors de ces dernières années, à savoir le Pentax FA 31mm Limited F/1.8.

Specifications Techniques :

Optique:

Focale (mm) : 31mm [équiv. 48mm si utilisé sur Pentax - Coeff 1.54]
Lentilles/groupes : 7 groupes / 9 éléments
Nombre de lamelles : 9
Ouverture maximale/Minimale : f/1.8 – f/22
Grandissement maximum : 0.16x
Distance de mise au point minimum : 0.3m (max magnification ratio 1:6.25)

Construction:

Pare-soleil : intégré
Ensemble des éléments : Métal

Taille & poids:

Diamètre de filtre : 58mm
Diamètre (mm) et longueur (mm) : 65×68,5mm
Poids : 345g

Cet objectif issue de la série des Pentax Limited est d’une construction irréprochable. Allez on déballe la bête…. whaou, la classe, Étui en cuir souple, objectif tout acier, même le bouchon avec un revêtement intérieur peau de pèche!

Au premier touché, on a l’impression d’avoir un bijou :o ) et pour un 31mm, il pèse, signe de qualité!

Je possède également le FA35mm F/2.0, un objectif très proche du FA31 sur le papier et que j’apprécie particulièrement pour ses qualités d’ouverture et de compacité. Bref, jusqu’à aujourd’hui, c’est mon objectif monté par défaut sur mon K7 lors de balades ou sortie limité en chargement.

Bon allez, voyons ce que cela donne. J’ai lu tant de bons commentaires sur cet objectif…

  • Photos de jour

Je profite d’une matinée ensoleillé pour aller faire des tests en extérieur, dans la verdure de l’observatoire de Meudon.

On se rend vite compte que dès f/1.8, le piqué au centre est déjà très bon. A F/2.8, c’est très bon partout. Ce que j’apprécie particulièrement c’est l’harmonie et la douceur du bokeh. Les photos sont naturellement contrastées, bien plus qu’avec le FA35

Pentax K-7, F/2.8, 1/500s, Iso200

Pentax K-7, F/4, 1/200s, Iso200

Deuxième point qui me surprend, c’est la facilité de travailler avec un 31mm (eq 48mm). Je trouve que le cadrage est plus simple qu’avec le FA35 (eq 54mm). On y rentre plus d’éléments ou au contraire on laisse plus d’espace afin d’isoler son sujet.

On peut tout faire, portrait large, scène de rue, photo de nuit, objets, fleurs, etc…

Pentax K-7, F/1.8, 1/4000s, Iso200

Troisième point, afin de réaliser des compos sympas, je me suis convertis à faire la mise au point manuelle, car grâce à la qualité de fabrication de cet objectif, c’est du bonheur. La bague est super souple et précise.

Et à F/1.8 ou F/2.2, pour obtenir le meilleur piqué sur son point fort, la méthode manuelle est la meilleure solution. Sinon, avec un choix AF, faire la map puis décentrer, forcement on perd un peu de piqué.

Pentax K-7, F/2.8, 1/8000s, Iso200

Pentax K-7, FA31, f/4, 1/2000s, iso200

En mode AF, sur le K-7, c’est objectif est très réactif et plutôt silencieux comparé au FA35.

  • Photo de nuit : J’aime beaucoup la photo de nuit, que cela soit avec des poses longues ou bien de l’instantané. Les lumières de la ville sont toujours surprenantes à capter.

Sur de l’instantané en éclairage urbain, l’ouverture à f/1.8 permet de déclencher à des vitesses encore acceptables sans trop monter en ISO. Le rendu est très bon en colorimétrie et détails/piqué.

Pentax K-7, FA31, f/1.8, 1/25s, iso1000

En pose longue, la qualité optique joue un rôle majeure. J’ai rarement obtenu des images aussi piquées qu’avec le FA31.

Voici un exemple avec le London Bridge. Cette photo a été faite avec un trepied GorillaPod GP3 + Rotule Joby, solution super light que je conseille quand vous devez voyager léger, mais sans abandonner la possibilité des poses longues :o

Pentax K-7, FA31, f/11, 6s, iso200

Une pose longue du London Eye faite en quatrième vitesse et en oubliant de bien régler mes settings ISO dans la précipitation! J’ai eu le temps de ne faire que un essai!

Pentax K-7, FA31, f/11, 10s, iso1000

  • Les moins :

Vous l’avez compris, cet objectif est un bijou. Mais il a tout de même quelques défauts.

- Le premier étant son prix, qui depuis deux ans a tendance à s’envoler!! Faute aux cours monétaires, au réajustement des tarifs Pentax, et à l’exceptionalité/exclusivité de cet objectif.

- Le deuxième, même si l’optique est de superbe qualité, à grande ouverture, il est tout de même pas mal sujet à la présence d’aberration chromatique (franges bleutées). Cela ne m’a pas encore vraiment géné, mais sur des tirages grands formats, cela peut nuire à la qualité. Mais bon, un bon DXO ou LR3.0 nous corrige cela sans problème.

Ici on voit les aberrations mais cela ne gène pas trop à la composition dans des tons bleutés

Pentax K-7, FA31, f/2, 1/200s, iso200

- Le dernier moins, c’est un détail, mais le bouchon, tout en métal est fragile. Le faire tomber, c’est l’assurance d’avoir des petits accrocs brillant dans le métal!! Bref, sur le plastic au moins, cela ne se voir pas mais ce n »est pas la même classe.

Les plus :

- Une qualité de fabrication au top

- Une qualité optique presque irréprochable permettant des bokeh de folie et un piqué extraordinaire à partir de f:2.8

- Une focale passe-partout; on peut presque tout faire avec un 50mm dise les pros… et bien sur APS-C, c’est avec un 31mm :o

Des fois, on oublie de reseter les réglages d’une photo précédente. On se retrouve en mode B (pose longue) à faire une photo normalement prise à 1/30s. Là du coup le temps de m’en rendre compte, bah çà fait du 0.8s… mais le rendu reste surprenant!

Cette photo, pour moi, participe au côté ‘magique’ de cet objectif, ou même des loupés ne sont pas complétement des loupés.

Pentax K-7, FA31, f/8, 0.8s, iso800

  • Conclusion :

Bref, vous l’aurez compris, je recommande chaudement cet optique à tous les passionnés Pentax. Elle coûte cher, mais fait très vite oublier son prix!

Comparez à des optiques peut être encore de meilleures qualités comme les Zeiss/Voigtlaender, ici, on a un auto focus en plus. C’est un choix.

Me reste plus qu’à savoir si je conserve ou pas mon FA35… je pense qu’il va se sentir bien inutile ces prochains mois car, c’est sur, le FA31 est désormais collé sur le K-7!

Stephane Pironon